Les Bonhommes allumettes de Jacques Martel

Les bonhommes allumettes

La technique des bonhommes allumettes ou "Bonshommes allumettes" comme le dit Jacques Martel, son créateur, est si simple et tellement efficace que je ne résiste pas à l'envie de vous partager cet excellent article écrit par Jimmy Sportelli !

"Votre enfant ou vous-même êtes-vous souvent préoccupé par quelque chose, une situation, une personne, un manque ? Je vous invite à découvrir aujourd’hui un super outil pour aider les enfants à lâcher prise, surmonter les épreuves, se libérer d’une émotion douloureuse, sortir d’un conflit… Il est également très efficace avec les adultes. Cette méthode va agir sur le subconscient et permettre de couper les liens d’attachements établis avec des personnes ou des situations. Libéré de ces liens d’attachement, des attentes, votre enfant (ou vous-même) sera plus enclin à prendre du recul pour que la situation évolue. Cette technique peut être utilisée sur toute situation, à condition de partir de soi-même. Vous ne pouvez pas faire « les bonhommes allumettes » pour couper les liens d’attachement entre deux autres personnes ; Autrement dit, c’est l’enfant qui doit le faire pour lui.

Voici la marche à suivre:

Invitez votre enfant à prendre une feuille et à se dessiner à gauche de celle-ci (en bonhomme allumette avec le sourire) en notant son prénom et la première lettre de son nom de famille.

Dites-lui de dessiner (en bonhomme allumette avec le sourire aussi) l’autre personne concernée à droite de la feuille, en notant son prénom et la première lettre de son nom de famille. Si c’est une situation (par exemple les mauvaises notes à l’école) il peut dessiner un rectangle en écrivant “Mes mauvaises notes” à l’intérieur.

Proposez-lui de s’entourer de rayons de lumière. Suggérez-lui ensuite d’entourer l’autre personne/situation de rayons de lumière. Demandez-lui d’entourer les deux de lumière.

Faites-le tracer 7 lignes d’attachement conscients et inconscients qu’il a avec cette personne/situation comme sur la photo ci-dessous.

Invitez-le à couper la feuille en sa moitié afin de rompre les liens d’attachement. Proposez-lui de jeter les deux morceaux de feuille à la poubelle, après les avoir chiffonnés ou déchirés. Le voilà libéré de tous liens d’attachement pour que la situation se débloque plus facilement ! Bien sûr cela n'est pas magique, pour reprendre l'exemple des mauvaises notes, elles ne vont pas s'améliorer sans que rien ne soit fait du côté de l'enfant. Mais cela l'aidera à aborder ses révisions avec plus de détachement, un esprit plus clair et donc plus enclin à intégrer les leçons".

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout